Il fait bon vivre en « RURALIE »

Chères Campéliennes, chers Campéliens,
L’État abandonne ses villages, sa ruralité et par voie de conséquence près du tiers de sa population. L’histoire a commencé voici plusieurs années avec le transfert de bon nombre de compétences que nous avons détaillées dans notre dernier bulletin « Spécial Impôts », sans en compenser les coûts. Charge à nos petites communes de trouver les solutions pour assumer ces nouvelles charges. La suppression des services de l’Etat (DDE, DDAF, etc.), dédiés aux petites communes, nous a contraints à recourir au privé avec des coûts allant du simple au quadruple !
Aujourd’hui, le bâton a remplacé le transfert des compétences ! Dans une violence inouïe, l’Etat ferme le robinet des dotations de 60%. Le déficit public, ce soi-disant mal français, a bon dos. À grands renforts de déclarations souvent contradictoires, on a même tenté de mettre cette responsabilité sur le dos des communes. En vain, nos comptes sont équilibrés. Mais rien n’y fait et en surfant sur cette vague, ce que l’Etat ne dit pas, ce sont les conséquences directes sur la vie de millions d’habitants : disparition de services, réduction des investissements publics et perte de milliers d’emploi. Accélérons, le mur est proche !

Ruralité
Et pour 2016, c’est la disparition pure et simple de notre intercommunalité qui n’atteint pas le seuil des 20 000 habitants, voté par nos parlementaires sur des critères si obscurs qu’on en conclut que le seul objectif à atteindre est la suppression pure et simple des communes, au profit de grandes intercommunalités. Une décision lourde de sens qui va détricoter notre démocratie par sa base, laissant ainsi toute latitude à je ne sais quel lobby politico-budgétaire, écartant de fait toute initiative locale d’administration ! Fermez le ban !
Nous, élus ruraux de proximité, sommes élus avec un taux de participation supérieur à 80%. Quel conseiller départemental, conseiller régional, député, député européen ou même président de la république peut se revendiquer d’une telle proximité ? Sans vouloir entrer dans une compétition qui n’aurait aucun sens, force est de constater que notre légitimité est reconnue des citoyens électeurs, chiffres à l’appui. Mais alors, de quel droit use-t-on pour nous exclure ainsi de tous débats ? Pourquoi balayer d’un revers de main notre légitimité et ne pas, au contraire, s’appuyer sur celle-ci avant toute décision remettant en cause les bases fondamentales de notre démocratie ? C’est aussi bafouer, d’une certaine manière, le vote des électeurs. Nos associations nationales des Maires ont bien du mal à se faire entendre. Les écoute-t-on seulement ? Je ne le crois pas !
Et pourtant, arrêtons-nous quelques instants sur les richesses de nos villages et du nôtre en particulier puisque c’est bien ça, par définition, qui nous intéresse. 820 habitants, c’est un petit village ! Et pourtant, on y trouve tous les commerces où l’accueil s’y fait avec le sourire, toujours et sans exception aucune. On y trouve la meilleure baguette de Seine et Marne, récompense pour un boulanger passionné qui met son talent à notre service. Des médecins, kinés, infirmières, une pharmacie, toutes et tous aux compétences reconnues, si on en croit l’incroyable fréquentation ! Derrière ces enseignes ou autres caducées se trouvent des personnes, toutes très investies et dévouées, soucieuses de répondre à nos attentes et même celles de nos amis voisins.
Notre tissu associatif n’est pas en reste, nous en parlons souvent dans notre bulletin. Tous nos bénévoles assurent le lien social indispensable à une commune, socle du bien vivre ensemble, pour tous les âges et l’intergénérationnel.
Depuis cette année, une nouvelle richesse s’est exprimée à Champeaux. Je veux parler du tout nouveau Conseil Municipal Jeunes. Antoine, Diclan, Killian, Lilou, Quentin, Théo, Théva, Victor A., Victor C. sont de jeunes élus, déterminés, qui ont leur mot à dire ! Ils savent exprimer ce que nous adultes avons souvent perdu de vue. Un souffle de fraîcheur qui fait un bien fou à notre démocratie ! Dans le plus grand sérieux, ils ont bâti des projets que le conseil municipal a validés et dont vous verrez bientôt la réalisation. Un GRAND MERCI à ces jeunes élus qui augurent l’avenir de notre village. Leur sens de l’intérêt général est impressionnant et leur expression du sens commun remarquable !
Si l’avenir nous paraît parfois compliqué, gardons cependant à l’esprit que ce sont des femmes, des enfants et des hommes, celles et ceux dont je viens de parler, avec nous tous, unis dans un même élan, courageux et combattifs, généreux et disponibles qui détiennent les clés du bien vivre ensemble. Oui, il fait bon vivre en « RURALIE » ! Si nous pouvions être entendus …
A très bientôt, votre Maire,
Yves LAGÜES-BAGET (Maire de Champeaux)

Vous souhaitez réagir à cette information ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s