V. Berberian : « Nous contestons que la commune soit dissoute à terme dans l’intercommunalité »

Le président de l’AMRF a accordé une interview à l’APASEC, agence de presse qui regroupe les journaux agricoles départementaux de Rhône-Alpes, de Saône-et-Loire et du Jura.

Interrogé sur la réforme territoriale, Vanik Berberian considère que « chacun voit bien que la volonté politique est d’installer dans le paysage territorial des collectivités locales qui dépassent et se substituent aux communes« . Il souligne ne pas être hostile à l’intercommunalité : « Ce que nous contestons c’est qu’à terme la commune soit dissoute dans l’intercommunalité. »

« Avant de réformer notre organisation territoriale, conclut le président de l’AMRF, il fallait se poser la question de quel aménagement du territoire nous voulions ».

Vous souhaitez réagir à cette information ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s